L’immobilier parisien en baisse pour les étrangers.

Investir dans l’immobilier peut être caractérisé par deux aspects. Soit il est fait dans un but économique, en effet, même s’il n’est pas forcément rentable, la pierre garde une image de valeur refuse dans lequel notre patrimoine sera à l’abri. Soit il a une valeur sentimentale, dans ce cas on « investit » sur un coup de cœur pour se faire plaisir ou faire plaisir à ses proches.

Investir dans un pied-à-terre à Paris (comme à Londres ou New York…) peut rentrer dans les 2 catégories. D’un point de vue économique la ville est très prisé par les étrangers, un bon investissement dont le prix est stable et dans une devise forte et d’un point de vue émotionnel pour beaucoup Paris symbolise la culture et le romantisme. Les fortunes étrangères sont nombreuses à investir à Paris.

Dans un monde où les riches investisseurs étrangers sont de plus en plus nombreux. C’est sur ce marché que Paris perd du terrain. La ville de lumières  ne fait plus partie du top 5 des villes préférées des investisseurs.

Selon la société immobilière Barnes spécialisé dans les biens de luxe, le classement est dominé par après Londres, New York, Hongkong. Paris qui était quatrième de ce classement il y a un an, s’est fait dépasser par Miami et Singapour. Barnes constate qu’il y a de moins en moins d’acheteurs étrangers de bien de luxe alors que l’offre a presque doublé (une augmentation de plus de 70 % sur des biens de plus de 5 millions d’euros passant de 74 à 128 en un an sur la région parisienne).

Cette situation sur le marché à forcement une conséquence sur le prix des transactions. En 2009, l’immobilier parisien était environ 20% en dessous du prix à Londres alors qu’aujourd’hui, il est 55% inférieur à celui de Londres. En conclusion, on affirme chez Barnes que cette baisse peut permettre à Paris de redevenir une capitale attractive.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *